Où achat cialis sans ordonnance et acheter viagra en France.

Sterilite bilan masculin de sterilite

BILAN MASCULIN DE STERILITE
Au Maroc l’homme est impliqué dans 50 à 60% des infécondités du couple I/ Interrogatoire
1. La durée de l’infertilité : c’est la durée pendant laquelle le couple a eu des rapports sans
contraception et sans qu’il y ait eu une grossesse ; plus cette durée est longue et plus le risque d’infertilité est grand ; 1 an est la durée communément admise pour parler de difficulté à concevoir et entreprendre une exploration 2. La sexualité : on interrogera le couple sur la fréquence des rapports sexuels
3. Facteurs de risque : un certain nombre de situations sont connues pour entrainer un risque pour
1) Facteurs de risques professionnels : • Agents physiques : ce sont les radiations ionisantes ( rayons X) et la température ambiante très élevée ( sidérurgie , céramique , fours ) qui peuvent être responsables d’une altération de la spermatogénèse • Les agents chimiques : le plomb , le mercure , les herbicides et les pesticides peuvent 2) Facteurs iatrogènes médicaux : • Traitements anti-cancéreux : la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent entrainer une • Médicaments : certains anti-infectieux comme les nitrofuranes , la salazopyrine ou le kétoconazole entrainent des altérations quantitatives ou qualitatives de la spermatogénèse ; certains médicaments du système nerveux central comme le lithium , le dogmatil ou les neuroleptiques et les anticnvulsivants sont responsables de troubles de la libido et de la spermatogénèse . Les androgènes et les oestrogènes freinent la spermatogénèse ; le tagamet et la colchicine peuvent induire des 3) Facteurs iatrogènes chirurgicaux : il est fortement souhaitable dans toute situation potentiellement iatrogène de conseiller au patient une conservation préalable du sperme • Cure de cryptorchidie ou de hernie inguinale avec lésion de l’artère testiculaire ou du canal déférent surtout chez le petit enfant • Cure de varicocèle avec risque de lésion vasculaire • Infections génitales post opératoires , éjaculation rétrograde consécutives à la chirurgie 4) Antécédents personnels : il faut rechercher • Une maladie générale ( diabète , hypertension , épilepsie …) qui peuvent avoir une conséquence directe ou indirecte sur la fertilité • Une dilatation des bronches une sinusite chronique ou une insuffisance pancréatique qui peuvent faire suspecter une anomalie des cils ou une mucoviscidose • L’existence d’infections uro-génitales à répétition II/ Examen clinique
1. Observation : on observe l’aspect général , l( taille , pilosité , existence de cicatrice )
2. Palpation :
• Du scrotum : recherche d’un hydrocèle • Des testicules : recherche une modification de la taille ou de la consistance des testicules • Epididymes : recherche un kyste , un nodule ou une dilatation III/ Le spermogramme
Cet examen est réalisé après une période d’abstinence sexuelle de 3 à 5 jours . Le sperme est recueilli au laboratoire après masturbation . Plusieurs situations peuvent être observées : 1. Aspermie : elle se définit par l’absence de sperme , c’est une circonstance peu fréquente en
dehors de certaines pathologies comme le diabète , les lésions de la moelle épinière , la chirurgie du bassin . La recherche d’une éjaculation rétrograde est obligatoire en cas d’aspermie : une centrifugation des urines recueillies après masturbation pourra mettre en évidence la présence de spermatozoides 2. Azoospermie : l’absence de spermatozoïdes dans le plasma séminal peut être du à une
pathologie testiculaire ‘ c’est l’azoospermie secrétoire ) ou à une pathologie canalaire ( c’est + l’obstruction canalaire fonctionnelle : peut être dûe à un processue inflammatoire ou infectieux et céder à un traitement antibiotique et antiinflammatoire + l’obstruction canalaire organique : cause la plus fréquente . L’agénésie des vésicules séminales et du déférent peut être suspectée lorsque le volume du sperme est très bas • Azoospermie secrétoire : due à un dysfonctionnement testiculaire , la FSH est élevée , l’inhibine B est diminuée et la taille testiculaire est diminuée . Un caryotype doit être demandé et il peut montrer une microdélétion du chromosome Y ou un syndrome de Klinefelter caractérisé par la présence de 3 chromosome sexuels XXY 3. Oligospermie sévère
Lorsque la numération des spermatozoïdes est inférieure à 5 millions par ml les chances de fécondation sont très basses ; on va essayer de préciser l’origine excrétoire ou secrétoire de cette oligospermie 4. Asthénospermie isolée
Un pourcentage de spermatozoides à mobilité normale inférieur à 10% doit faire rechercher une pathologie du flagelle ou une anomalie du plasma séminal ; une fécondation in vitro avec ICSI doit être proposée en cas 5. Tératospermie majeure
Un pourcentage de spermatozoïdes de morphologie normale très réduit compromet les chances de fertilité ; l’origine peut être infectieuse , toxique , médicamenteuse ou due à une varicocèle 6. Autoagglutinats spontanés
Leur présence nécessite la recherche d’une auto-immunisation d’autant plus s’il existe des antécédents traumatiques , chirurgicaux ou infectieux . si plus de 50% des spermatozoides sont recouverts d’anticorps des inséminations intra utérines après préparation du sperme ou une fécondation in vitro sont proposés 7. Oligo-asthéno-tératospermie
C’est l’anomalie biologique le plus souvent rencontrée au niveau du spermogramme ; la spermoculture doit 8. Aucune anomalie n’est retrouvée
Dans ce cas on peut proposer une fécondation in vitro qui permettra de tester la fécondance in vitro du sperme ; la recherche d’une étiologie à cette stérilité avec spermogramme normal nécessitera des examens compliqués et onéreux et fera perdre un temps précieux pour aboutir en fin de compte à la réalisation d’une IV/ Examens échographiques
1. Echographie scrotale : indiquée en cas de douleur testiculaire , de modification du volume
testiculaire , d’une irrégularité à la palpation , d’un épanchement liquidien ( hydrocèle ) ou 2. Echographie endorectale : elle permet de visualiser la prostate , les vésicules séminales et
l’ampoule déférentielle ; elle est indiquée en cas d’azoospermie excrétoire 3. Doppler vasculaire : permet de mettre en évidence un reflux témoin d’une varicocèle
V/ Analyses des prélèvements sanguins :
1. Bilan hormonal : indiqué en cas d’azoospermie ou d’oligospermie sévère ; on demadera un
dosage de le FSH , de l’inhibine B et de la prolactine 2. Caryotype : indiqué dans les azoospermies secrétoires et les oligospermies sévères
3. Sérologies infectieuses : l’infection par chlamydiae passée ou présente comporte un risque

Source: http://fertigyne.ma/uploads/docs/BILAN%20DE%20STERILITE%20MASCULINE.pdf

stan.norquest.ca

NISC Simulation Scenario Student and Instructor Handout Simulation Scenario – Medical Acute Care : Practical Nurse Program Allergies: maxeran-drowiness, hypotension, extra pyramidal side effects Learning Outcomes 1. Integrate theory, principles, and concepts from a variety of disciplines into professional practice in acute 2. Develop effective interpersonal, therapeutic relationships w

La première consultation de grossesse

Cette première consultation est un moment fort de notre exercice médical. Cette courteprésentation pourra peut-être aider nos jeunes confrères dans cette prise en charge complexenécessitant de longues et explications pour nos patientes dans un temps de consultation toujours 1- La loi 2- L’examen clinique 3- Les ordonnances de biologie 4- Les médicaments 5- Aperçu de la prévention en

Copyright © 2010-2014 Pdf Medic Finder