Où achat cialis sans ordonnance et acheter viagra en France.

Observance

REYATAZ®
Atazanavir
Famille :
Inhibiteur de la protéase virale : IP
Laboratoire :
BRISTOL MYERS SQUIBB (information  01 58 83 60 00) Formes galéniques :
Conservation : à température ambiante dans sa boite d’origine
Dispensation à l’hôpital et en ville
Coût de traitement journalier : 15.55 € (avec Norvir 100 mg X 2/j compris)

I NDICATION : Infection à VIH chez l’adulte prétraité, toujours en association à d’autres agents antirétroviraux.
P OSOLOGIE RECOMMANDEE :
- deux gélules de 150 mg par jour, de préférence avec de la nourriture (repas normal ou col ation substantiel e) en association avec 100 mg
de N
- si l’association n’est pas possible, deux gélules de 200 mg par jour de ODALITES DE PRISE : A prendre au cours d’un repas. Ne pas ouvrir les gélules.
E FFETS INDESIRABLES :
- Augmentation des taux de bilirubine non conjuguée plasmatique (par inhibition compétitive de l’UDP-GT 1A1) avec effet dose-
dépendant, réversible à l’arrêt du traitement, non associé à une hépatotoxicité : ictère, jaunisse
- Digestif : dyspepsie.
- Eruptions cutanées, maux de tête, insomnie, fatigue.
- Lipodystrophie surtout sur le mode hypertrophyque et troubles métaboliques (intolérance au glucose, diabète, hypertriglycéridémie,
hypercholestérolémie). Cependant, le Reyataz entraine moins de troubles métaboliques que les autres inhibiteurs de protéase notamment à
type d’hyperlipidémie.
- Chez le patient hémophile, la prudence doit être de mise comme pour les autres inhibiteurs de protéase en raison du risque accru de
saignements.
ONTRE INDICATIONS :
- Hypersensibilité à l’atazanavir ou à l’un des excipients.
- Insuffisance hépatique modérée à sévère.
- Rifampicine (RIFADINE®, RIMICTAN®, RIFATER®, RIFINAH®), cisapride (PREPULSID®), quinidine (SERECOR®, QUINIMAX®), bépridil (UNICORDIUM®),
pimozide (ORAP®)
- dérivés de l’ergot de seigle : ergotamine (GYNERGENE CAFEINE®), dihydroergotamine (DIHYDROERGOTAMINE®, SEGLOR®, TAMIK®, IKARAN®),
méthylergométrine (METHERGIN®)
- Millepertuis : Hypéricum perforatum (MILDAC®, PROCALMIL®)

Inhibiteurs de la pompe à protons (INEXIUM®, LANZOR®, OGAST®, MOPRAL®, OMEPRAZOLE®, ZOLTUM®, EUPANTOL®, INIPOMP®, PARIET®).
Pour plus d’informations, Contactez le CIFASSIH 24 h/24 au ( 03.20.69.46.64. - Fax 03.20.69.46.15 - E.mail : servmalinf@ch-tourcoing.fr
Centre Hospitalier de Tourcoing - 135 rue du Président Coty - 59208 Tourcoing cédex I NTERACTIONS MEDICAMENTEUSES :
- Rifampicine (RIFADINE®, RIMICTAN®, RIFATER®, RIFINAH®), cisapride (PREPULSID®), quinidine (SERECOR®, QUINIMAX®), bépridil (UNICORDIUM®), pimozide
(ORAP®)
- dérivés de l’ergot de seigle : ergotamine (GYNERGENE CAFEINE®), dihydroergotamine (DIHYDROERGOTAMINE®, SEGLOR®, TAMIK®, IKARAN®),
méthylergométrine (METHERGIN®)
- Millepertuis : Hypéricum perforatum (MILDAC®, PROCALMIL®)
- Inhibiteurs de la pompe à protons (INEXIUM®, LANZOR®, OGAST®, MOPRAL®, OMEPRAZOLE®, ZOLTUM®, EUPANTOL®, INIPOMP®, PARIET®).
- Diltiazem (TILDIEM®, BITILDIEM®, MONOTILDIEM®, CARDIOSTA®, DELTAZEN®, DIACOR®, DILRENE®, DILTIAZEM®) : commencer par une posologie de diltiazem
diminuée de moitié.
- Simvastatine (ZOCOR®, LODALES ®), lovastatine : risque de rabdomyolyse.
- Kétoconazole (NIZORAL®), itraconazole (SPORANOX®) : modification des concentrations de chacun des médicaments, ces associations sont à
faire sous stricte surveil ance.
-Contraceptifs oraux: modification des concentrations de contraceptifs ; des méthodes alternatives fiables doivent être utilisées.
- Ritonavir (NORVIR®): association de 100 mg de Norvir avec 300 mg de Reyataz.
- Efavirenz (SUSTIVA®) : L’efavirenz fait chuter le pic sanguin d’atazanavir de 58 % et l’aire sous la courbe de 74 %. Prendre 400 mg
d’Atazanavir et 100 mg de Ritonavir.
- Névirapine (VIRAMUNE®) : diminution des concentrations d’atazanavir, ajustement des doses à faire (400 mg d’atazanavir + 100 mg de
ritonavir).
- Ténofovir (VIREAD®) : association de 100 mg de Viread avec 300 mg de Reyataz et 100 mg de Norvir possible.
- Didanosine (VIDEX®) Prendre Videx 2 heures après Reyataz associé au Norvir possible.
- Indinavir (CRIXIVAN®) : risque d’hyperbilirubinémie augmentée.
- Tipranavir (APTIVUS®) : risque majeur de diminution de l’efficacité du REYATAZ®.
- Rifabutine (ANSATIPINE®) : diminuer la dose de Rifabutine à 150 mg/j un jour sur 2 ou 3 fois par semaine.
- Vérapamil (ISOPTINE®, TARKA®): augmentation des concentrations de vérapamil.
- Warfarine (COUMADINE®) : surveil er at entivement l’INR.
- Antiacides ou pansements intestinaux : prendre ces médicaments une heure avant ou deux heures après la prise de Reyataz.
- sildénafil (VIAGRA®), tadalafil (CIALIS®), vardénafil (LEVITRA®) : majoration des effets indésirables de ces produits.
- AntiH2 (TAGAMET®, STOMEDINE®, AZANTAC®, RANIPLEX®, CIMETIDINE®, RANITIDINE®) : Reyataz 300 mg avec Norvir 100 mg une fois par jour avec de la
nourriture 2 heures avant et au moins 10 heures après la prise d’antiH2.
- Clarithromycine (NAXY®, ZÉCLAR®) : une surveil ance est nécessaire en cas d’association.
- Antiarythmiques : suivre les concentrations des antiarythmiques.
- Irinotécan (CAMPTO®) : augmentation de la toxicité de l’irinotécan.
- Agents antifongiques : Fluconazole (TRIFLUCAN®) : ne pas utiliser de doses élevées (> 200 mg/j).
- Immunosuppresseurs : cyclosporine (SANDIMUM®) : suivi fréquent des concentrations de ces médicaments.
- Propionate de fluticasone (FLIXOTIDE®, FLIXONASE®, SERETIDE®) : réduire les doses de corticoïdes ou passer à un corticoïde qui n’est pas un
substrat du CYP 3A4.
ISE EN GARDE, PRECAUTIONS D’EMPLOI :
- Hépatite B ou C chronique : risque plus élevé d’ef ets indésirables hépatiques.
- Al ongement asymptomatique de l’espace PR : précaution en cas d’antécédents de troubles de la conduction cardiaque.
- Hémophiles : risque d’augmentation des saignements.
- Lipodystrophie sur le mode atrophique et troubles métaboliques (intolérance au glucose, diabète, hypertriglycéridémie,
hypercholestérolémie). Reyataz induit dyslipidémie.
- Hyperbilirubinémie, élévation des transaminases hépatiques. En cas de jaunisse ou ictère scléral intolérable, ne pas réduire la posologie,
mais prendre un traitement antirétroviral alternatif.
- Intolérance au lactose : éviter de prendre ce traitement.
- Insuffisance hépatique modérée à sévère : ne pas prendre Reyataz.
ESISTANCE : Un risque de résistance croisée avec les autres inhibiteurs de protéase peut survenir.
Le dosage plasmatique est recommandé dans les situations suivantes : échecs virologiques, ef ets
indésirables, interactions médicamenteuses attendues (notamment pour la combinaison IP + INN OU 2 IP), traitement de la co-infection par le VHC, femme enceinte sous IP au 3ème trimestre de grossesse. Pour plus d’informations, Contactez le CIFASSIH 24 h/24 au ( 03.20.69.46.64. - Fax 03.20.69.46.15 - E.mail : servmalinf@ch-tourcoing.fr
Centre Hospitalier de Tourcoing - 135 rue du Président Coty - 59208 Tourcoing cédex

Source: http://www.stopsida.asso.fr/observance/reyataz.pdf

Microsoft word - e2f_example_commercial_dsur.doc

FICTIONAL DOCUMENT FOR ILLUSTRATIVE PURPOSES ONLY [ICH E2F] [EXAMPLE DSUR – PHASE III INVESTIGATIONAL DRUG] Development Safety Update Report #4 Period covered: 1st January 2009 – 31st December 2009 Note: This report contains unblinded clinical trial adverse event data Signed …………………………… This document contains trade secrets and confidential commercia

Microsoft word - linee guida efns per il trattamento della cefalea a grappolo _def_

EFNS TASK FORCE ARTICLE Linee Guida EFNS per il trattamento della cefalea a grappolo e delle altre cefalee autonomico-trigeminali A. Maya, M. Leoneb, J. Áfrac, M. Linded, P. S. Sándore, S. Eversf and P. J. Goadsby aDepartment of Systems Neuroscience, University of Hamburg, Hamburg, Germany; bIstituto Neurologico Carlo Besta, Milan, Italy; cNational Institute of Neurosurgery, Budape

Copyright © 2010-2014 Pdf Medic Finder